Rechercher sur le Site

2nd CTSD de ce jeudi 17 avril : les parents et les élus investissent l’Inspection académique.
Publié le 17 avril 2014 | Snudi-fo 22

LE SNUDI-FO INFORME

À l’occasion 2nd CTSD de ce jeudi 17 avril,
exaspérés et déterminés à obtenir de l’Education nationale
les moyens nécessaires au fonctionnement de leur école,
sûrs de leur bon droit,
les parents et les élus investissent l’Inspection académique.

La Direction académique, le rectorat et le ministère doivent prendre la juste mesure de cette exaspération et de cette détermination, parfaitement partagées par les enseignants des écoles et restituer les postes nécessaires à la satisfaction des demandes d’ouverture et d’annulation des fermetures.

C’est plus d’une centaine de parents et d’élus qui a répondu à l’appel à se rassembler dès 8h30 devant la direction académique à l’occasion du 2nd CTSD carte scolaire.
Etaient représentées les écoles de Graces, Callac, RPI Loguivy/Loguivy Plougras, St Donan, Ploubezre, Lamballe Lavergne, Plestin les Grèves, Rostrenen, Lannion Servel, Trégastel, Ploufragan Anne Franck, La Méaugon, St Brieuc Cesson bourg, Begard Trézélan.

Des représentants des écoles ont été reçus par une inspectrice de circonscription, tandis que commençait les CTSD. Mais poussés à bout par les réponses dilatoires qui leur étaient faites, révoltés, à juste titre, que malgré la gravité de leur situation, la Directrice académique impose en parallèle la tenue du CTSD sans qu’ils soient préalablement entendus, les représentants des parents et élus ont décidé d’interrompre le CTSD. Ils ont exigé d’être reçus immédiatement par la Directrice académique, tandis que des dizaines de parents, deux étages plus bas, investissaient les locaux.

Le CTSD a ainsi été suspendu pendant plus d’une heure pendant que la Directrice académique recevait parents et élus. Ils lui ont fait savoir qu’ils n’en resteraient pas là et qu’ils s’organisaient déjà pour, collectivement, planifier la mobilisation qui leur permettrait d’arracher les postes nécessaires.

A la reprise du CTSD, le Directrice académique n’a présenté aux organisations syndicales que des modifications à la marge de son projet d’ouvertures et de fermetures de jeudi dernier (deux fermetures et... une ouverture en moins !). Elle a refusé que les dossiers soient à nouveau examinés en détail. Elle a annoncé qu’elle rendrait ses décisions demain vendredi.

L’ensemble des organisations syndicales siégeant au CTSD a à nouveau voté contre le projet de carte scolaire. Le vœu présenté par FO le 10 avril dont le vote avait été repoussé par la Directrice académique a cette fois été présenté par l’ensemble des organisations syndicales et voté à l’unanimité. Ont donc voté pour le vœu ci-dessous, FO, FSU, SE-UNSA, CGT, SGEN-CFDT :

« Constatant que le département des Côtes-d’Armor subit, année après année, une dégradation des moyens en postes alloués aux écoles (au moins 52 postes supprimés à effectifs constants depuis 2007 dans les classes maternelles et élémentaires, sans compter la baisse des moyens destinés au remplacement et à l’enseignement spécialisé !),
le CTSD des Côtes-d’Armor s’adresse à monsieur le ministre de l’Education nationale afin que les postes supprimés soient restitués en commençant par l’attribution d’un nombre de postes permettant la satisfaction des revendications présentées par nos collègues, ce jour, dans cette instance, qu’il s’agisse de refus de fermeture, de demandes d’ouverture ou des postes de remplacement et des postes ASH nécessaires. »

La Directrice académique tout en maintenant son intention de n’ouvrir et de fermer des classes que dans le strict cadre de l’enveloppe qui lui est allouée a affirmé qu’elle avait pris la mesure de l’exaspération des parents et des élus confrontés aux conséquences des suppressions de postes. Nous lui avons demandé comme l’avaient fait parents et élus de transmettre au recteur et au ministre l’exaspération et la détermination qu’elle avait constatées.

La réunion départementale parents, élus, enseignants
qui se tiendra le mardi 22 avril à 17h30 à Bégard Trézélan,
(salle municipale à côté de l’école)

se propose précisément de coordonner le combat de toutes les écoles refusant les décisions de la Direction académique. Y seront discutées et décidées des actions communes au niveau départemental susceptibles d’arracher la restitution des postes nécessaires aux ouvertures et annulation de fermetures. Le SNUDI-FO soutient cette initiative et appelle les enseignants concernés à s’y joindre.

cale




Adhérez à un syndicat qui a démontré son efficacité et son indépendance : adhérez au SNUDI-FO !
PDF - 257 ko
Bulletin d’adhésion 2020-2021

Dernier journal aux écoles
PDF - 4.9 Mo
Liaisons syndicales n°188

SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo