Rechercher sur le Site

Carte scolaire 2016 : une nouvelle dégradation des conditions d’enseignement et une marche forcée vers la liquidation du réseau d’écoles publiques
Publié le 21 février 2016 | Snudi-fo 22

Carte scolaire 2016  : une nouvelle dégradation
des conditions d’enseignement
et une marche forcée vers la liquidation
du réseau d’écoles publiques

La DASEN des Côtes-d’Armor vient de faire connaître ses décisions concernant les ouvertures et fermetures de postes.
Ouvertures  : 31,5
Ecoles maternelles  : Broons (+1), Caulnes (+1), Saint-Brieuc Guy Ropartz (+1), Saint-Brieuc Guébriant (+1)
Ecoles élémentaires  : Lannion Woas Wen (+0,5 PDMQDC), Plémet (+1), Plouagat (+1), Saint-Brieuc La Vallée (+1)
Ecoles primaires  : Bobital (+1), Hénanbihen (+0,5 aide pédagogique 2016/2017), Lamballe Saint Aaron (+0,5), Lanrodec (+1),
Paimpol Le Bras (+0,5 PDMQDC), Saint-Brieuc Brèche aux cornes (+1), Saint-Brieuc Cesson Croix rouge (+0,5), Taden (+1)
RPI  : Plestan/Tramain (+ 0,5 à Plestan), Ruca/Saint Potan (+0,5 aide pédagogique 2016/2017).
Classes bilingues  : Bégard élémentaire (+1), Plérin maternelle Harel de la Noé (+1), Plouézec maternelle (+0,5), Plouézec
élémentaire (+0,5), Ploumagoar élémentaire (+1)
Remplaçants  : 5 postes dont 2 en Centre Ouest Bretagne - Décharges de direction  : 7 postes - Itinérant allemand  : Saint-Brieuc (+1)
Fermetures  : 29
Ecoles maternelles  : Grâces (-0,5), Lamballe Lavergne (-1), Lanvallay (-1), Plémet (-1), Plénée Jugon (-0,5), Plérin Harel de
la Noé (-1), Plouagat (-1), Ploufragan Villes Moisan (-1), Pordic (-1), Quintin (-1)
Ecoles élémentaires  : Plouer/Rance (-1), Tréguier (-1)
Ecoles primaires  : Bégard Trézélan (-1), Boquého (-1), Erquy (-1), Lanmodez (-1), Le Vieux Bourg (-1), Maël Carhaix (-1),
Noyal (-1), Paimpol (-2), Pléneuf Val André (-1)́, Ploulec’h (-1), Pontrieux (-1), Saint Nicolas du Pélem (-1), Trédrez
Locquémeau (-1), Yvignac la Tour (-1)
RPI  : Quemperven/Lanmérin/Langoat (- 1 à Langoat)
Classes bilingues  : Plestin les grèves maternelle (-0,5), Ploumagoar maternelle (-0,5) - Itinérant breton  : Paimpol (-1)
Autres mesures  :
Déplacements de postes E et G
«  Possibilité de transférer 0,5 ou 1 poste élémentaire de Plouézec vers maternelle Plouézec (monolingue)  »
Fusions de 21 écoles en 9 écoles (sous réserve des délibérations de conseils municipaux, seuls décisionnaires)

Peu de modifications du projet initial...
...mais parmi celles-ci, une fermeture qui n’était pas annoncée  !

Le jeudi 28 janvier à l’issue du CTSD, la directrice académique
avait renoncé à transformer des postes G en postes E, avait
accordé 0,5 d’aide pédagogique à Hénanbihen et au RPI
Ruca/St Potan, puis répondant à des questions du SNUDI-FO
sur la situation de Paimpol, avait expliqué qu’elle ne
toucherait pas à la décharge complète de direction de
Paimpol. Son projet a recueilli 9 voix contre (3FO, 4FSU,
2UNSA) et 1 abstention (1CFDT)  : beaucoup de dossiers,
selon la directrice académique, «  méritaient un regard
attentif  », formule que celle-ci utilise lorsque les effectifs sont
intolérables mais qu’elle n’a pas prévu de leur donner ou de
leur laisser des moyens d’enseignement convenables. Le

SNUDI-FO a combattu sur tous les dossiers qui lui avaient été
confiés mais très généralement, la DASEN a décidé d’ignorer
les doléances des collègues.
De plus, son communiqué de presse du mardi 2 février fait
apparaître trois changements. Paimpol obtient 0,5 poste plus
de maître que de classes, qui sera associé à la décharge de
direction qui finalement tomberait à 0,5. L’école de Woas
Wen à Lannion obtient également 0,5 poste plus de maître
que de classes. Surtout apparaît une décision de fermeture
qui n’avait jamais été évoquée  : retrait d’un poste à la
maternelle de Lamballe Lavergne  !
La DASEN veut imposer les fusions coûte que coûte

Cette mesure est particulièrement intolérable, d’abord parce
l’école qui n’a pas été prévenue, n’a pu présenter aucune
défense. D’autre part, la décision de fermeture s’accompagne
d’une parenthèse «  reconsidéré si fusion avec l’école
élémentaire  »  : il s’agit de venir au secours du maire de
Lamballe qui a décidé la fusion de Lavergne et Mathurin
Méheut mais a obtenu globalement un avis négatif des
conseils d’école mercredi dernier.

Ce chantage est d’ailleurs utilisé contre 6 écoles dans le
document (bien plus en réalité). Les 9 fusions annoncées lors
de la carte scolaire, ce qui porterait à 22 le nombre de fusions
depuis 2011, ne suffisent pas  ! La raison en est simple  :
depuis 2011, les 22 fusions ont permis de fermer 17
postes (contre 4 ouvertures). C’est donc 13 postes qui ont
été récupérés en 5 ans.
Il faut empêcher la destruction du réseau d’écoles.
Syndiquez-vous au SNUDI-Force Ouvrière,
sa force, c’est son indépendance  !

cale




Adhérez à un syndicat qui a démontré son efficacité et son indépendance : adhérez au SNUDI-FO !
PDF - 257 ko
Bulletin d’adhésion 2020-2021

Dernier journal aux écoles
PDF - 600 ko
Journal n°189

Réunions d’information syndicale
PDF - 155.9 ko
RIS nov-déc 2020

SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo