Rechercher sur le Site

Carte scolaire : Les 50 milliards d’économies exigées par le pacte de responsabilité et la réforme Peillon, frappent les écoles !
Publié le 2 avril 2014 | Snudi-fo 22

On se doutait que la décision du gouvernement de reporter les opérations de carte scolaire après les élections municipales ne cachait rien de bon : nous en avons reçu hier la confirmation.

Alors que les effectifs réels, contrairement à ce qu’affirme l’administration, augmentent, le projet prévoit :

- 9 fermetures de classes maternelles… et seulement 3,5 ouvertures
- 4,5 fermetures de classes élémentaires… et seulement 2 ouvertures
- 12 fermetures de classes primaires… et seulement 8,5 ouvertures
- 1 fermeture de classe en RPI… et seulement 2 ouvertures

Le mot « seulement » que nous faisons figurer devant le nombre d’ouvertures envisagées reflète le nombre très important de demandes urgentes d’ouvertures ignorées par la direction académique.

Sans parler de la poursuite du démantèlement de l’ASH : fermeture de CLIS, d’établissement, d’unités d’enseignement, et à nouveau aucun départ en formation CAPASH l’an prochain.

Enfin, face à la situation catastrophique du remplacement, avec des journées où 80 classes étaient sans maître, seulement 5 postes de brigade sont créés !

Ce projet signifie une nouvelle et grave dégradation des conditions de travail des enseignants et de leurs élèves. En effet, les fermetures et les refus d’ouvertures vont toucher un tissu d’écoles déjà fragilisé par les ponctions systématiques opérées depuis de nombreuses années.

• Nationalement, près de 80 000 postes ont été supprimés depuis 2005… La rentrée 2013 a confirmé cette tendance par l’augmentation des effectifs moyens par classe : seulement 1 231 classes ont été ouvertes pour 42 276 élèves supplémentaires dans le premier degré tandis que 220 nouvelles écoles fermaient.

• Académiquement, à la rentrée 2013, la dotation de l’académie de Rennes de 74 postes (ce qui s’était traduit par l’attribution de… 0 poste à notre département) était loin de compenser les 223 postes perdus les deux années précédentes.

• Dans notre département, pour seulement retrouver le taux d’encadrement de 1998 dans les classes élémentaires et maternelles, il faudrait restituer 152 postes à notre département ; pour retrouver le taux d’encadrement de 2007, 52 postes. Ces postes sont aujourd’hui nécessaires, ils doivent être rendus dès maintenant. Précisons que ces calculs non contestés ont été effectués sur la base des effectifs présentés par l’administration et qu’ils sont fortement minorés : depuis plusieurs années apparaissent en lieu et place des effectifs d’enfants de 2 ans prévus sur la base de la démographie, le nombre d’enfants que l’administration a décidé de prendre en compte (18% du nombre réel de 2 ans).

Si l’on ajoute aux 52 postes officiellement confisqués aux Côtes-d’Armor depuis 2007 dans les classes élémentaires et maternelles, les postes supprimés en ASH, les moyens de remplacement supprimés… et si l’on prend en compte les effectifs réels des 2 ans, c’est plus d’une centaine de postes qui ont disparu en 5 ans !

Avec le « Pacte de responsabilité » qui s’apprête à ponctionner 50 milliards en particulier sur les fonctionnaires et les services publics, avec la contre-réforme des rythmes scolaires qui va aggraver considérablement les conditions de travail des collègues et ferait éclater l’Education nationale en une multitude de services éducatifs locaux, avec ces nouvelles mesures de carte scolaire, c’est une véritable guerre qui est engagée contre les salariés, les fonctionnaires, les services publics.

Le CTSD et le CDEN, à l’issue desquels
la directrice académique annoncera ses décisions,
se tiendront la semaine prochaine, le jeudi 10 avril.

Le SNUDI-FO appelle toutes les écoles concernées à organiser, de toute urgence, la bataille avec les élus, les parents d’élèves, contre les fermetures pour l’ouverture des classes nécessaires (demandes d’audience à la DASEN, pétitions, courriers aux parlementaires…).

Le SNUDI-FO appelle d’ores et déjà les écoles à constituer de fortes délégations pour venir manifester
LE JEUDI 10 AVRIL
devant le CTSD, dès 8h30 à l’inspection académique
et devant le CDEN, dès 13h30 à la Préfecture.

Le SNUDI-FO est à la disposition de tous les collègues qui souhaiteront des renseignements, un avis, un conseil pour organiser cette bataille. N’hésitez pas à nous appeler.

cale




Adhérez à un syndicat qui a démontré son efficacité et son indépendance : adhérez au SNUDI-FO !
PDF - 257 ko
Bulletin d’adhésion 2020-2021

Dernier journal aux écoles
PDF - 4.9 Mo
Liaisons syndicales n°188

Réunions d’information syndicale
PDF - 156.5 ko
RIS nov-déc 2020

SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo