Rechercher sur le Site

Compte-rendu du Comité Technique Spécial Départemental du 11 février
Publié le 12 février 2021 | SNUDI-FO 22

Personne ne peut dire comment se présentera la rentrée de septembre, mais le directeur académique confirme sa volonté de fermer de nombreuses classes !

Le CTSD de carte scolaire s’est tenu ce jeudi 11 février 2021 en visioconférence. Dans ce contexte de situation sanitaire dont on ne sait pas ce qu’elle sera au retour des vacances d’hiver, ni à la rentrée de septembre 2021, les écoles du départements se trouvent dans une situation insupportable.

32 fermetures de classe sont maintenues ! Des écoles avec des effectifs supérieurs à 25 élèves de moyenne par classe n’obtiennent pas d’ouverture. Le SNUDI-FO 22 ne l’accepte pas et a fait connaître ses revendications lors du comité technique.

Voici la déclaration préalable de FO :

PDF - 99 ko
Déclaration FO au CTSD 11 février 2021

FO se bat sur chacun des dossiers d’école qui lui sont confiés par les collègues. Nous avons obtenu que ceux pour lesquels nous n’avions pas eu satisfaction soient à nouveau détaillés lors du second CTSD, mais le DASEN a refusé toute nouvelle modification de son terrible projet :

- Écoles maternelles : 1,5 fermeture de classe (et -0,25 de décharge de direction), 0,5 ouverture
- Écoles élémentaires : 4 fermetures, 1 ouverture
- Écoles primaires : 23 fermetures (et -1 décharge de direction), 12 ouvertures
- RPI : 3 fermetures, 2 ouvertures
- Écoles bilingues : 1,5 fermeture, 8,5 ouvertures
Cela fait 32 fermetures de classe, 24 ouvertures dont 30,5 fermetures et 15,5 ouvertures de classe monolingue.

CP dédoublé : 1 ouverture
Décharges diverses : 2,08 ouvertures
ULIS : 1 fermeture, 1 ouverture
RASED E : 1 fermeture, 1 ouverture
UEMA : 1 ouverture
Illettrisme : fermeture de 2 demi-postes
Coordonateur CASNAV : 0,5 ouverture
EANA : ouverture de 2 demi-postes UPE2A itinérant

PDF - 43 ko
Carte scolaire DASEN CTSD 11.02.2021

Nous demandons l’annulation des fermetures, dans le rural comme ailleurs !

Le constat est accablant : après avoir été privés de classe lors du premier confinement, le nombre d’élèves en grande difficulté scolaire a explosé.

Cette situation catastrophique n’est pas le fruit du hasard mais la conséquence directe du refus du Ministre d’accorder des moyens supplémentaires pour faire face à la pandémie et de répondre à notre exigence d’un véritable plan d’urgence pour recruter les enseignants, les AESH.

Le SNUDI-FO 22 a interpelé le DASEN sur les propos de Nathalie Elimas, qui s’exprimait au nom du ministre à propos des non fermetures pour les communes de moins de 5 000 habitants.

La réponse des représentants du ministre lors du Comité Technique Ministériel (CTM) du 9 février est incroyable de mépris : « L’avis des municipalités était recueilli de façon exceptionnelle pour la rentrée 2020. Ça n’est plus le cas pour la rentrée 2021. La secrétaire d’État a depuis corrigé ses propos. » ! Le SNUDI-FO exige que la parole de l’Etat qui a été engagée soit respectée ! Des centaines de fermetures de classes pourraient ainsi être annulées et le ministre serait ainsi contraint de créer de nouveaux postes comme en 2020 avec 1248 postes supplémentaires. Le voeu présenté par FO au CTM pour que l’engagement de maintien des classes dans les communes de moins de 5000 habitants soit tenu, a recueilli 3 voix pour (2 FO, 1 CGT), 4 contre (4 UNSA), 8 abstentions (6 FSU, 1 CFDT, 1 SNALC). FO a voté pour le voeu de la FSU demandant l’annulation des dotations négatives dans les départements.

Le voeu de FO pour l’annulation de toutes les fermetures et le recrutement de personnels voté à la quasi-unanimité lors du comité technique départemental

Nous avons soumis le voeu suivant :
« Le CTSD des Côtes-d’Armor demande :
- l’annulation de tous les projets de fermeture ;
- le recrutement de personnels et la création des postes statutaires nécessaires pour qu’aucune classe ne dépasse 20 élèves dans les écoles maternelles, élémentaires et primaires ;
- la création d’un poste spécialisé en lieu et place du « Dispositif d’auto-régulation » ;
- le recrutement de tous les AESH manquants, comme vous l’imposent les notifications de la MDPH. »

Pour : FO (2 voix), FSU (2 voix), CGT (1 voix), UNSA (1 voix)
Abstention : CFDT (1 voix)

CDEN le jeudi 18 février à 14h30

Avant de rendre ses décisions, le directeur académique doit prendre avis du CTSD et du CDEN. Le Comité Départemental de l’Éducation Nationale réunit à la Préfecture des représentants du personnel, des fédérations de parents d’élèves, des DDEN, des élus, il est présidé par le préfet.

Conditions climatiques, impossibilité de se déplacer : aucune consigne départementale, mise en danger des personnels, malgré l’intervention des représentants syndicaux

En l’absence de consigne du préfet de fermeture des écoles, le directeur académique indique que si localement les conditions se détériorent, le message est passé aux IEN pour que les parents soient appelés et que les personnels rentrent également.

L’épisode de pluies verglaçantes du vendredi matin était annoncé par la météo. Covid, effectifs dans les classes, besoin de rattrapage des élèves, non accompagnement des élèves en situation de handicap, météo... le mépris de la sécurité des enseignants, de leurs conditions de travail, de l’enseignement rendu ne fait que se confirmer.

cale




Adhérez à un syndicat qui a démontré son efficacité et son indépendance : adhérez au SNUDI-FO !
PDF - 257 ko
Bulletin d’adhésion 2020-2021

Dernier journal aux écoles
PDF - 2.6 Mo
Liaisons syndicales n°191

Réunions d’information syndicale
PDF - 156.4 ko
RIS mars-avril 2021

SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo