Rechercher sur le Site

DES CONDITIONS DE CLASSE INACCEPTABLES APRÈS LES AJUSTEMENTS DE RENTRÉE !
Publié le 8 septembre 2016 | Snudi-fo 22

Lors du CTSD du vendredi 2 septembre, Force Ouvrière a défendu de nombreux dossiers de demande d’ouverture et de refus de fermeture.

La Directrice académique décide de ne pas ouvrir dans de multiples cas ou prononce des fermetures, abandonnant des écoles à leur situation intolérable :
- la classe unique de Trégrom reste sans ouverture avec ses 28 élèves de 2 à 11 ans ;
- l’école élémentaire de Mûr-de-Bretagne, 89 élèves pour 3 classes, se voit octroyer... 0,5 poste d’aide pédagogique ;
- la DASEN ferme la seconde classe de Trébrivan, ce qui signifie l’envoi des CP à Locarn deux jours après la rentrée dans une classe de 25 CP/CE1/CE2 et la création d’une section enfantine avec 33 élèves à Trébrivan... Et cette mesure sert à créer un poste "Plus de maîtres que de classes" en Centre Bretagne pour "pallier les difficultés scolaires sur le secteur" (dixit la Directrice académique). FO a demandé le maintien de la classe et le rétablissement du RASED ;
- l’école maternelle de Plénée-Jugon, 79 élèves pour 2 classes (moyenne de 32,5 élèves par classe si on ne compte pas comme l’administration les enfants de 2 ans) n’obtient aucun poste ;
- ...

C’est inadmissible ! FO a demandé le rétablissement des postes confisqués par le ministère depuis des années, qui n’ont jamais été rendus : vous lirez à ce propos la déclaration préalable du FO au CTSD en pièce jointe.
L’administration de l’éducation nationale utilise par ailleurs ce maintien dans des conditions terriblement dégradées, de manière à imposer des fusions d’écoles et donc des plus grosses structures qui, comme l’a expliqué la Directrice académique en séance rendent "plus organisables les répartitions" (en citant l’école élémentaire de Plédran Bourg qui déborde comme l’école maternelle, 30,5 élèves par classe, aucune des deux écoles n’obtenant de poste).

La loi de refondation de l’école, vise en cela le même objectif que le projet des EPEP il y a 10 ans : détruire le réseau d’écoles pour supprimer un nombre considérable de postes. Rappelons le contrat d’objectifs signé entre le recteur et le ministère en 2014 qui prévoit de "limiter le nombre d’écoles de 1 à 3 classes, en particulier dans les Côtes-d’Armor et le Morbihan !"

Résultat du vote (consultatif) à l’issue du CTSD :
- contre : 6 voix (3/3 FO, 2/4 FSU, 1/2 UNSA)
- abstention : 3 voix (1/4 FSU, 1/2 UNSA, 1/1 CFDT)

Comme à la rentrée 2015 où la DASEN a entre autres fermé 6 postes sur les 16 de Paimpol après la restructuration des écoles (en en rétablissant un et en en refermant 2 pour la rentrée 2016), et malgré le nombre impressionnant de dossiers non satisfaits, le projet d’ajustement de la DASEN ne recueille que 6 voix contre.

FO, la différence
c’est l’indépendance !
Syndiquez-vous au SNUDI-Force Ouvrière !

cale




Adhérez à un syndicat qui a démontré son efficacité et son indépendance : adhérez au SNUDI-FO !
PDF - 257 ko
Bulletin d’adhésion 2020-2021

Dernier journal aux écoles
PDF - 600 ko
Journal n°189

Réunions d’information syndicale
PDF - 155.9 ko
RIS nov-déc 2020

SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo