Rechercher sur le Site

La reconnaissance du travail des fonctionnaires, c’est l’augmentation des salaires de tous
Publié le 18 avril 2020 | SNUDI-FO 22

Le SNUDI-FO 22 publie la réaction d’une collègue du département à l’annonce de la prime pour reconnaître l’engagement des fonctionnaires :

Peu coutumière de la réaction épidermique, j’ai néanmoins bondi ce matin à l’annonce de primes octroyées aux fonctionnaires, et en ce qui nous concerne, aux enseignants ayant encadré les enfants des soignants. J’ai assuré plusieurs gardes mais je trouve cette annonce injuste et insidieuse.

Injuste d’abord : bon nombre de collègues n’assurent pas de garde non pas parce qu’ils ne le veulent pas, mais parce qu’ils ne le peuvent pas : maladie chronique, personne(s) à risque dans leur foyer, enfants à garder. Ce n’est absolument pas, pour la majorité d’entre nous, un choix libre.

Insidieuse ensuite. Cette annonce continue d’instiller l’idée que ne seraient "méritantes" que les personnes qui effectueraient des tâches qui "dépassent" leurs fonctions. Quand on veut, on peut...

C’est pourquoi, hormis pour les enseignants qui ont effectué des gardes les week-end ou pendant les vacances (ce qui, dans ce cas, équivaut à des heures supplémentaires), je trouve cette prime tout fait pernicieuse, éloignant la perspective de revalorisation générale des salaires.

300 millions de prime pour seulement 400 000 fonctionnaires, 300 milliards aux banques qui en feront ce qu’elles veulent, le président ne réinvente rien.

Le 13 avril 2020, le Président de la République vantait, une nouvelle fois, les mérites des fonctionnaires et agents publics pendant la crise sanitaire que traverse notre pays. Il disait même "Il nous faudra nous rappeler que notre pays tient tout entier sur des femmes et des hommes que nos économies reconnaissent et rémunèrent si mal."
"Sachons sortir des sentiers battus et des idéologies, sachons nous réinventer. Moi, le premier"
.

Oui, les fonctionnaires et agents publics sont mal reconnus, mal rémunérés. La politique des gouvernements successifs depuis 20 ans et donc du gouvernement Macron/Philippe, c’est le gel de salaire et des milliers de suppressions de poste, c’est le vol de notre salaire différé, c’est la casse de nos retraites...

La prime ne suffit pas, ne doit pas être inégalitaire et injuste.

Dès le lendemain de l’annonce présidentielle, le Secrétaire d’Etat à la fonction publique lors d’une audioconférence avec les organisations syndicales représentatives démontrait « l’ampleur » de cette reconnaissance.
1ère décision : l’octroi d’une prime d’un montant PLAFOND de 1000 euros pour 2 mois de présence au quotidien souvent sans les moyens de protection, pour les agents de la Fonction publique de l’Etat et de la Territoriale. Mais pas pour tout le monde, pour les agents dont le surcroît de travail est avéré.
Pour le secteur hospitalier la prime devrait être plus élevée, mais de combien ? Et pour tous les agents de ce secteur ? Beaucoup d’incertitudes.
2ème décision : les chefs de service et employeurs publics pourront imposer un maximum de 10 de jours de congés aux agents.

Assez de se moquer des agents des services publics : augmentation immédiate des salaires de tous les fonctionnaires !

PDF - 188.9 ko
Communiqué intersyndical fonction publique 16 avril 2020
cale




@ Réunion AESH

en visioconférence ou à FO

Mercredi 17 juin à 14h30

DÉFENDONS LES DROITS DES AESH

S’inscrire en écrivant à l’adresse snudi.fo22@free.fr


Dernier journal aux écoles
PDF - 4.9 Mo
Liaisons syndicales n°188

Mouvement 2020
PDF - 653.1 ko
Mémento SNUDI-FO 22 mouvement 2020

Renforcez un syndicat qui a démontré son efficacité et son indépendance : adhérez au SNUDI-FO !
PDF - 254 ko
Bulletin adhésion 2019-2020

SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo