Rechercher sur le Site

Le SNUDI-FO22 rend compte de la CAPD du 26 mars 2020
Publié le 28 mars 2020 | SNUDI-FO 22
PDF - 259.2 ko
Déclaration préalable du SNUDI-FO 22

En réponse aux déclarations préalables, le DASEN aborde les points suivants :

- continuité pédagogique : le recteur s’est engagé à négocier la diffusion des enveloppes pour les parents avec la poste, il y a de plus des négociations au niveau national. Nous aurons vraisemblablement des réponses la semaine prochaine de la part du recteur.
Commentaire du SNUDI-FO22 : nous rappelons que dans l’est, des associations de parents d’élèves ont démontré que le virus s’est propagé chez les parents qui se déplaçaient à l’école pour récupérer le travail de leur enfant. FO demande le respect du confinement.

- pression de la hiérarchie sur le personnel : le DASEN explique qu’« il y a une très belle réponse collective de l’Education Nationale », « une adaptation forte des personnels », « un très bel engagement » « les personnels se mettent eux-mêmes la pression », il rappelle qu’il faut « se protéger de l’engagement dans son travail, des outils numériques » et puis plus rien. Ce qui est important « travailler les liens avec les familles les plus fragiles » « ne pas travailler de 7h du matin à 23 h du soir ».
Commentaire du SNUDI-FO22 : la pression pour assurer la continuité pédagogique est réelle, saisissez le syndicat en cas de problème. Nous rappelons que le télétravail se fait sur la base du volontariat.

- carte scolaire : le DASEN se dit « pas à l’aise » « la temporalité ne sied pas parfaitement aux circonstances rencontrées » en justifiant la tenue du CTSD à cause du mouvement, nous informe de l’intervention des syndicats au niveau national, «  nous ferons ce que le ministre demandera et mettrons en œuvre les aménagements demandés, nous n’irons pas plus loin »
Commentaire du SNUDI-FO22 : le SNUDI-FO22 est à l’initiative du courrier intersyndical demandant le report du comité technique après la fin du confinement. Il est inadmissible que le ministre impose la tenue des instances pour faire passer un grand nombre de fermetures de classes alors que les écoles ne sont pas en mesure de se défendre comme à l’habitude.

- propos de la porte parole du gouvernement : le DASEN rappelle qu’elle a fait amende honorable, que le personnel a été heurté, que ses propos n’ont pas été bien reçus au plus haut niveau de l’Éducation nationale, redit que malgré tous les propos ont été tenus, et qu’elle n’ira pas au-delà.

- accueil d’enfants de soignants dans les écoles : le DASEN applique les directives nationales et intervient ponctuellement, il y aura des ajustements au cas par cas. Masques ? La direction académique s’en tient aux recommandations officielles, aux gestes barrières. Il précise que sa compétence réside dans les relations avec les collectivités, qu’il faut saisir son IEN si le ménage n’est pas fait...
Commentaire du SNUDI-FO22 : les réponses du recteur, du DASEN, sont inadmissibles. À toutes les demandes de FO, il nous est répondu que les masques ne sont pas nécessaires, que les gestes barrières suffisent. La sécurité des volontaires n’est pas assurée, des mesures pour les protéger, pour protéger les enfants et leurs parents soignants ne sont pas prises. FO aidera tout collègue qui constate un dysfonctionnement, qui subirait des pressions pour être « volontaire », ou qui estime être mis en danger.

Points à l’ordre du jour :

1. inscription sur la liste d’aptitude direction d’école
L’IENA donne les statistiques suivantes : 23 demandes d’inscription sur LA DIR, pas de tendance visible (pour rappel : 36 demandes en 2019 et 18 demandes en 2018) ; 1 demande est hors délai ; 11 inscriptions aux faisant fonction ; 3 premières demandes ; 1 réinscription.

Un collègue possède un avis défavorable de la commission.

Le SNUDI-FO demande la lecture de l’avis de la commission, indique que bon nombre de directeurs occupent ces fonctions sans les avoir choisies, rappelle que le SNUDI est pour l’inscription sur la liste de tous ceux qui le demandent, que la formation accordée doit permettre d’assurer la fonction.

Vote : 7 contre (représentants du personnel : 2 SNUDI-FO, 3 SNUipp-FSU, 2 UNSA-Éducation) 7 pour (représentants de l’administration)

2. congés formation
L’IENA rappelle la dotation de 30 mois et les critères d’attribution : 1. la poursuite du cursus ; 2. l’intérêt de la demande au regard de l’institution ; 3. le renouvellement de la demande ; 4. l’AGS

2 scénarii sont proposés par l’administration : attribuer 28 mois à 3 collègues pour une formation en breton (9 mois, 9 mois, 10 mois correspondant aux demandes) ou attribuer 30 mois (9 mois, 9 mois, 9 mois au lieu de 10, 3 mois).

Le SNUDI-FO conteste les critères, c’est l’ancienneté qui devrait prévaloir et non les besoins de l’administration. Nous constatons le peu de demandes de congé formation de la part des collègues dû à la faiblesse de la dotation. Comme chaque année, des demandes montrent la nécessité de faire exister le congé mobilité autrement que sur le papier.

Vote : 7 contre (représentants du personnel : 2 SNUDI-FO, 3 SNUipp-FSU, 2 UNSA-Éducation) 7 pour (représentants de l’administration)

3. Questions diverses
La direction académique maintient le stage CAPPEI de 2 semaines malgré la difficulté dans laquelle se retrouvent des collègues qui ont leurs enfants à garder.

L’IENA informe sur le recrutement de contractuels : 1 sur Lannion/Paimpol, 1 sur Paimpol/Guingamp, 2 sur Dinan sud. FO demande le recrutement sur liste complémentaire.

cale




Adhérez à un syndicat qui a démontré son efficacité et son indépendance : adhérez au SNUDI-FO !
PDF - 257 ko
Bulletin d’adhésion 2020-2021

Dernier journal aux écoles
PDF - 600 ko
Journal n°189

Réunions d’information syndicale
PDF - 155.9 ko
RIS nov-déc 2020

SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo