Rechercher sur le Site

Les “réponses” du ministre Hamon à la colère des enseignants, mais aussi des élus et des parents sont totalement inacceptables !
Publié le 3 juin 2014 | Snudi-fo 22

Amplifions la mobilisation pour l’abrogation
du décret du 24 janvier 2013 dit “sur les rythmes scolaires” !

Faites signer et renvoyez au plus vite la pétition nationale du SNUDI-FO

Le ministre vient d’annoncer un nouveau décret( qui n’annule pas celui du 24 janvier 2013) et une nouvelle circulaire sur les rythmes scolaires

1• Il maintient la généralisation de la semaine de 4,5j en 2014 ;

2• il maintient l’obligation de 5 matinées, consécutives. Il ment effrontément en affirmant (en contradiction avec toutes les remontées du terrain) que ce dispositif est favorable aux élèves et ajoute « Tous les spécialistes le confirment » ! Rappelons que même la plus connue des chronobiologistes, pourtant très favorable à la réforme des rythmes a rappelé à Plérin l’an passé : « Aucun chronobiologiste n’a jamais demandé la suppression de la pause du mercredi matin » ;

3• il permet aux municipalités :

- de regrouper le périscolaire sur une seule après-midi si elles le souhaitent.
- de réduire le temps d’enseignement hebdomadaire et de décider localité par localité de réduire les congés scolaires !

Ces nouvelles possibilités résoudront indéniablement, en partie, les difficultés techniques de certaines municipalités ; notons que tous les autres dispositifs restent possibles.
Au final, le ministre se livre à une véritable provocation : la déréglementation est encore élargie, l’éclatement de l’Education nationale accéléré. Les municipalités qui décidaient déjà des horaires, pourront aussi libérer ou non une demi-journée, modifier les congés scolaires ! La municipalisation de l’école, la marche vers les services éducatifs locaux sont amplifiées ;

4• on comprend donc parfaitement que le ministre refuse aussi de rediscuter la remise en cause des statuts des personnels engagée par le ministre Peillon, puisque cette remise en cause vise à dépouiller les enseignants des garanties statutaires qui s’opposent à la municipalisation de leur statut...

Si le SNUDI-FO enregistre favorablement la volonté exprimée par le ministre Hamon de ramener la pré-rentrée des enseignants en septembre dans les prochains calendriers scolaires, le moins que l’on puisse dire c’est que le compte n’y est pas !!!

Si le ministre Hamon persistait
dans sa surdité vis à vis du rejet massif du décret Peillon,
il mettrait lui-même à l’ordre du jour une grève massive
pour l’abrogation du décret du 24 janvier 2013 dit sur les rythmes scolaires,
en défense de l’Ecole publique,
des statuts et des conditions de travail de ses personnels

cale




Adhérez à un syndicat qui a démontré son efficacité et son indépendance : adhérez au SNUDI-FO !
PDF - 257 ko
Bulletin d’adhésion 2020-2021

Dernier journal aux écoles
PDF - 4.9 Mo
Liaisons syndicales n°188

Réunions d’information syndicale
PDF - 156.5 ko
RIS nov-déc 2020

SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo