Rechercher sur le Site

Que faire le 11 mai si les conditions ne sont pas réunies pour la reprise ?
Publié le 26 avril 2020 | SNUDI-FO 22
PDF - 44.3 ko
Motion AG syndiqués SNUDI22

Motion de l’Assemblée Générale des syndiqués du SNUDI-FO 22 réunie le 24 avril

Les PE et AESH sont les mieux placés pour constater les problèmes engendrés par la fermeture des écoles et pour souhaiter leur réouverture. Mais l’inquiétude et l’incompréhension montent de jour en jour depuis l’annonce du Président de la république de rouvrir les établissements scolaires le 11 mai, et devant l’absence des moyens et consignes permettant de rétablir et garantir la sécurité de tous, ainsi que l’égalité d’accès à la scolarité.

L’AG des syndiqués du SNUDI-FO 22 considère qu’aucune reprise des cours n’est envisageable sans une évolution favorable de l’épidémie et sans la satisfaction des revendications permettant d’assurer la protection des personnels et des élèves :
- Livraison de tout le matériel de protection nécessaire, en nombre suffisant pour l’ensemble des personnels et des élèves !
- Tests de dépistages réguliers pour l’ensemble des personnels !
- Désinfection des locaux systématique et régulière.
- Réquisition des locaux, des moyens nécessaires afin de limiter le nombre d’élèves présents dans les mêmes espaces !
- Protection des collègues enceintes, des personnels souffrant de maladies chroniques ou en charge de personnes vulnérables, afin de ne pas les exposer à la maladie.

Nous demandons solennellement à M. Macron de reporter la décision de rouvrir les établissements scolaires, car la sécurité des personnels et des usagers n’est pas assurée et ne le sera pas le 11 mai, tant qu’il n’y a pas de masques en nombre suffisant, ni de tests systématiques et réguliers des élèves et des personnels.
Qui peut croire que la distanciation sociale entre enfants est possible dans une école tout au long de la journée ? Cela est particulièrement impossible entre les AESH et les enfants en situation de handicap qu’ils suivent, ce qui met en danger les personnels.

L’AG des syndiqués du SNUDI-FO 22 a débattu de ce qu’il faudra faire le 11 mai si les conditions ne sont pas réunies. Deux propositions ont été avancées :
- Utiliser son droit de retrait, qui est un droit individuel que chaque collègue peut faire valoir après la saisie du registre de danger grave et imminent (1) ;
- Décider d’organiser collectivement la grève (2).

Nous appelons l’ensemble des PE et AESH des Côtes-d’Armor à participer nombreux à la réunion d’information syndicale organisée par le SNUDI-FO 22 le mercredi 29 avril par visioconférence, pour discuter de la situation et décider des initiatives à prendre.

(1) Voici un document élaboré par la FNEC FP-FO sur le droit de retrait :

PDF - 415.2 ko
Droit de retrait, FNEC FP-FO

(2) Un préavis de grève a été déposé auprès du Préfet des Côtes-d’Armor, par l’Union départementale FO et les syndicats FO des personnels travaillant dans les établissements scolaires. Les maires du département ont reçu la copie du courrier.

PDF - 584.4 ko
Préavis de grève UD GD SNUDI SNFOLC 22
cale




Adhérez à un syndicat qui a démontré son efficacité et son indépendance : adhérez au SNUDI-FO !
PDF - 257 ko
Bulletin d’adhésion 2020-2021

Dernier journal aux écoles
PDF - 4.9 Mo
Liaisons syndicales n°188

Réunions d’information syndicale
PDF - 156.5 ko
RIS nov-déc 2020

SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo