Rechercher sur le Site

NON à la destruction des règles du mouvement
Publié le 14 mars 2019 | SNUDI-FO 22

Le mouvement départemental en péril

pour l’adapter aux projets de contre-réforme telle l’école de la "confiance"

La remise en cause profonde des règles des mouvements départementaux par le Ministère va de pair avec l’instauration d’un supérieur hiérarchique à la tête d’EPSF : celui-ci recruterait son personnel enseignant, ce qui est totalement contradictoire avec les règles de mouvement actuelles.

Les organisations syndicales nationales SNUDI-FO, SNUipp-FSU, UNSEN-CGT Educ’Action, SE-UNSA, SUD-Education exigent la suspension de la mise en œuvre des nouvelles modalités d’affectation des personnels du premier degré.

Non à l’obligation des voeux zones et de voeux "larges"

Les collègues ne doivent pas être nommés à titre définitif sur un poste non voulu

Toute personne devant participer obligatoirement au mouvement, ne pourra saisir de voeux précis qu’après avoir saisi un voeu large. L’administration avait prévu de partager le département en trois "zones larges" mais lors du groupe de travail, a accepté le découpage en six "zones larges".

Cette obligation, si un collègue n’obtient pas un voeu précis, entrainera la nomination à titre définitif sur un des postes de la "zone large". Avec comme particularité que les plus forts barèmes obtiendront les postes les moins demandés.

Maintien de l’ancienneté générale de service

en tant élément déterminant du barème

En application de la note de service ministérielle, l’ancienneté générale de service (AGS) deviendrait un élément très secondaire du barème de mouvement.

Selon le projet de circulaire, le barème lui-même est un "barème indicatif", ce qui signifie que l’administration pourrait ne pas en tenir compte :
- bonification au titre du handicap : 100 ou 800 points ;
- bonification pour fermeture de classe : 200 points (sur voeux école, commune ou zone où on est victime de la mesure de carte scolaire)
- bonification pour situation familiale pour les collègues qui n’ont pas obtenu le changement de département : 100 points sur 2 voeux géographiques, 10 points par année de séparation dans la limite de 50 points au total
- majoration écoles rurales isolées ou écoles en REP : 10 points pour 4 années d’exercice continu, 1 point par année supplémentaire dans la limite de 20 points au total
- ancienneté générale de service : 3 points de 0 à 3 années d’ancienneté, 6 points de 3 à 6 années... au 31/12/18
- ancienneté dans le poste : 3 points par année d’ancienneté à compter de 3 ans d’exercice
- exercice à titre provisoire dans le spécialisé : 3 points au bout d’un an, 6 au bout de deux ans
- bonification pour enfant : 0,5 point par enfant de moins de 18 ans
- reprise après congé longue durée ou poste adapté : 100 points

Un temps très restreint pour étudier les nouvelles règles

Le projet de circulaire n’a pas été étudié par la CAPD du 12 mars (déclaration du SNUDI-FO22 ci-dessous).

PDF - 164.2 ko
Déclaration FO CAPD 12.03.2019

L’administration l’a envoyé aux membres du CTSD mardi 12 mars, elle organise un groupe de travail le vendredi 15 mars et convoque le CTSD le mercredi 20 mars.

Une revendication s’impose : NE TOUCHEZ PAS AUX RÈGLES DU MOUVEMENT

Face à toutes les offensives et au mépris du ministre, la question de la grève pour stopper les projets, la grève pour gagner, est à l’ordre du jour.

Discutons-en dans les écoles et réunissons-nous dans les assemblées pour définir les revendications et décider ensemble.

Signez, faites signer

la pétition intersyndicale départementale

EN DÉFENSE DES RÈGLES DU MOUVEMENT

Word - 299.5 ko
Pétition ne touchez pas au mouvement

RASSEMBLEMENT devant le CTSD

Direction académique à St-Brieuc

mercredi 20 mars à 9h30

cale




Adhérez à un syndicat qui a démontré son efficacité et son indépendance : adhérez au SNUDI-FO !
PDF - 257 ko
Bulletin d’adhésion 2020-2021

Dernier journal aux écoles
PDF - 600 ko
Journal n°189

Réunions d’information syndicale
PDF - 155.9 ko
RIS nov-déc 2020

SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo