Rechercher sur le Site

Personnels à risques : les autorisations spéciales d’absence doivent être octroyées !
Publié le 11 septembre 2020 | SNUDI-FO 22

Une nouvelle Circulaire relative à la prise en compte dans la fonction publique de l’Etat de l’évolution de l’épidémie de covid-19 est parue le 1er septembre. Celle-ci indique notamment que « les agents publics présentant l’une des pathologies mentionnées à l’article 2 du décret n° 2020-1098 du 29 août 2020 pris pour l’application de l’article 20 de la loin° 2020-473 du 25 avril 2020 de finances rectificative pour 2020 seront, lorsque le télétravail n’est pas possible, placés en autorisation spéciale d’absence, sur la base d’un certificat d’isolement délivré par un médecin. »

PDF - 1.1 Mo
Circulaire relative à la prise en compte dans la fonction publique de l’Etat de l’évolution de l’épidémie de covid-19

Ainsi les ASA sont réintroduites pour les personnels « à risques », en opposition avec ce qui avait été annoncé précédemment.

Si le SNUDI-FO 22 se félicite de se revirement, il rappelle que la portée de cette mesure est considérablement réduite par le décret scandaleux du 29 août 2020, qui a privé de nombreuses catégories de personnels à risques de leurs droits à la protection.

Pour rappel, restent classés comme vulnérables les patients répondant à l’un des critères suivants :

1° Être atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;

2° Être atteint d’une immunodépression congénitale ou acquise :

- médicamenteuse : chimiothérapie anticancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;

- infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ;

- consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;

- liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;

3° Être âgé de 65 ans ou plus et avoir un diabète associé à une obésité ou des complications micro ou macrovasculaires ;

4° Être dialysé ou présenter une insuffisance rénale chronique sévère.

Ne sont en revanche plus considérés comme vulnérables les patients répondant aux critères suivants :

1° Être âgé de 65 et plus sans comorbidités

2° Avoir des Antécédents cardiovasculaires, HTA compliquée, AVC, maladie coronarienne, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV

3° Souffrir d’un diabète non équilibré ou présentant des complications ; - pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale : (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose, syndrome d’apnées du sommeil, mucoviscidose notamment)

4° Souffrir une obésité avec indice de masse corporelle (IMC) > 30 kg/m2

5° Souffrir d’une cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;

6° Avoir un syndrome drépanocytaire majeur ou un antécédent de splénectomie ;

7° être enceinte, au troisième trimestre

Le recteur, ainsi que le DASEN, ont confirmé le recours aux ASA.

Le SNUDI-FO 22 invite tous les collègues personnes à risque de développer une forme sévère de la Covid-19 à demander à leur médecin un certificat d’isolement et à solliciter une autorisation spéciale d’absence auprès de la direction académique.

Saisissez le syndicat en cas de problème.

cale




Adhérez à un syndicat qui a démontré son efficacité et son indépendance : adhérez au SNUDI-FO !
PDF - 257 ko
Bulletin d’adhésion 2020-2021

Dernier journal aux écoles
PDF - 4.9 Mo
Liaisons syndicales n°188

SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo