Rechercher sur le Site

« Personnels vulnérables » au covid-19 : le gouvernement débouté par le Conseil d’Etat !
Publié le 16 octobre 2020 | SNUDI-FO 22

Le Conseil d’Etat, ce 15 octobre, vient de suspendre le décret 2020-1098 du 29 août 2020 réduisant les critères de vulnérabilité des personnels à risques, et du retour en vigueur du décret du 5 mai.

PDF - 125.9 ko
Communiqué de presse du Conseil d’État

La fédération FO des Fonctionnaires est d’ores et déjà intervenue auprès du premier ministre.

PDF - 70 ko
Lettre UIAFP-FO au 1er ministre

Le SNUDI-FO 22 intervient donc auprès du DASEN pour lui demander que les collègues ayant les pathologies suivantes soient informés de cette décision et soient placés dès la rentrée des congés d’automne, conformément au décret précédent, en situation de télétravail ou, si ce télétravail est impossible, en autorisation spécifique d’absence (ASA) :

1° Etre âgé de 65 ans et plus ;

2° Avoir des antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), ATCD d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;

3° Avoir un diabète non équilibré ou présentant des complications ;

4° Présenter une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale : (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d’apnées du sommeil, mucoviscidose notamment) ;

5° Présenter une insuffisance rénale chronique dialysée ;

6° Etre atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;

7° Présenter une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm2) ;

8° Etre atteint d’une immunodépression congénitale ou acquise :
· médicamenteuse : chimiothérapie anti cancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
· infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ;
· consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
· liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;

9° Etre atteint de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;

10° Présenter un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie ;

11° Etre au troisième trimestre de la grossesse

(Extrait du décret du 5 mai 2020)

Nous ferons remarquer à nos autorités administratives, que des collègues concernés par cette liste et exclus des personnels vulnérables par le décret du 29 août, ont donc été exposés à un danger grave durant toute la première période.
Nous ferons également remarquer que certains de ces collègues ont été contraints d’être placés en congé maladie, avec jour de carence.

D’ores et déjà, nous invitons les collègues dans ces situations à prendre contact avec le syndicat, et à envoyer un courriel à leur IEN avec copie au syndicat :

Madame l’inspectrice/Monsieur l’inspecteur,

Le Conseil d’Etat, ce 15 octobre, vient de suspendre le décret 2020-1098 du 29 août 2020 réduisant les critères de vulnérabilité des personnels à risques, et du retour en vigueur du décret du 5 mai.

Par conséquent, je vous demande de bien vouloir me placer en situation de télétravail ou, le cas échéant, en ASA, afin que je puisse être protégé(e).

Je vous joins à nouveau l’avis médical/certificat qui accompagne cette demande.

cale




Adhérez à un syndicat qui a démontré son efficacité et son indépendance : adhérez au SNUDI-FO !
PDF - 257 ko
Bulletin d’adhésion 2020-2021

Dernier journal aux écoles
PDF - 4.9 Mo
Liaisons syndicales n°190

Réunions d’information syndicale
PDF - 156.4 ko
RIS mars-avril 2021

SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo