Rechercher sur le Site

Projet d’ajustements de carte scolaire du DASEN : 1,5 fermeture de classe, 1 poste non affecté à une école, 2 annulations d’ouverture de filière bilingue, 7 aides pédagogiques et des écoles abandonnées
Publié le 18 août 2022 | SNUDI-FO 22

Le DASEN fait la démonstration du manque de postes.

La convocation du CTSD plus d’une semaine avant la rentrée ne laissait rien présager de bon. Vous pourrez le constater à la lecture du projet du DASEN (dans son intégralité, sans omettre un projet de fermeture de classe) sur lequel le SNUDI-FO 22 donne son point de vue.

La rentrée ne devrait pas se dérouler dans de telles conditions, qui nous promettent une année pire que la précédente où les nombreux absents prévisibles ne seront à nouveau pas tous remplacés, où l’appel à des contractuels va se multiplier alors que des collègues sont reçus sur liste complémentaire au concours et devraient être immédiatement recrutés.

1,5 fermeture de classe décidée au dernier moment (s’ajoutant aux 22 fermetures prononcées en février)

En septembre, le DASEN ne faisait habituellement que des ouvertures ou octrois d’aide pédagogique à l’année. Fait inédit, il prévoit des fermetures en ajustements de rentrée 2022 (1/2 poste bilingue à Cavan, 1 classe maternelle à Saint-Brieuc Curie).

Quels que soient les effectifs d’école (parfois très bas), il avait la sagesse d’attendre la rentrée suivante pour fermer, afin de ne pas désorganiser les écoles.

Le manque de postes dans le département l’amène à envisager des fermetures à une période où il n’en fait pas d’habitude. Le DASEN prend d’ailleurs d’autres mesures en refusant des temps partiels, des quotités souhaités, des disponibilités... ce qui est tout aussi inacceptable.

Un projet de poste qui ne serait pas une classe ?

Comment comprendre que le DASEN envisage un poste qui ne serait pas un poste classe (poste "écoles de Loudéac") ?

À Loudéac, la situation scolaire mériterait de véritables mesures comme le dédoublement des classes de CP et CE1. En tout état de cause, les écoles ont besoin de classes avec un enseignant, et de remplaçants quand un collègue est malade, pas d’un enseignant affecté sur des écoles en dehors du temps et de l’espace.

Des écoles laissées pour compte

Des écoles qui ont besoin d’une ouverture (comme Merléac) ou refusent une fermeture (comme Louargat) ne figurent pas dans le document remis par la direction académique.

Sept aides pédagogiques seraient logiquement attribuées (Saint-Brieuc Guy Ropartz, Saint-Laurent, Plerneuf, Plounévez-Quintin dont les effectifs explosaient dès janvier, Caouënnec-Lanvézéac, RPI Le Méné Est Saint-Vran, RPI Moncontour Bréhand qui fermait une classe, Hillion Presqu’île) en partie grâce à l’annulation de deux ouvertures de filière bilingue (Pléneuf-Val-André, Pommerit-le-Vicomte).

Saisissez le SNUDI-FO 22, un syndicat qui combat pour que les moyens de faire classe soient donnés aux écoles

Le SNUDI-FO n’accepte pas car cela se place dans le contexte où les moyens ne sont pas donnés à l’Éducation nationale pour remplir correctement ses missions (rien n’est fait pour qu’à la prochaine vague de covid, l’accueil de tous les élèves soit assuré, grâce à des créations de postes de remplaçant et au recrutement).

Si vous contestez une fermeture ou exigez une ouverture, n’hésitez pas à contacter le SNUDI-FO 22 au 06 95 76 48 14, ou au 02 96 33 94 46.

Organisez la délégation de votre école pour être présent devant la direction académique lors du CTSD le mardi 23 août à 14 heures.

cale




Adhérez à un syndicat qui a démontré son efficacité et son indépendance : adhérez au SNUDI-FO !
PDF - 734.7 ko
Bulletin d’adhésion 2022-2023

Dernier journal aux écoles
PDF - 4.1 Mo
Liaisons syndicales n°194

Réunions d’information syndicale
PDF - 284.9 ko
RIS sept-oct 2022

SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo