Rechercher sur le Site

Rythmes scolaires : la norme devient l’exception dans les Côtes-d’Armor
Publié le 16 février 2018 | SNUDI-FO 22

Dans le département pour la rentrée 2018,
158 communes ont ou vont demander à fonctionner à 4 jours,
10 communes resteraient à 4,5 jours (1),
7 communes doivent recevoir l’arbitrage de la Directrice académique (2).

La règle de la semaine de 4,5 jours instituée par le décret Peillon devient désormais l’exception. Le décret Blanquer qui permet le retour à 4 jours, maintient la désorganisation et la discussion commune par commune sur les rythmes, poursuivant ainsi l’éclatement de l’éducation nationale.

À Langueux, la municipalité veut maintenir la semaine de 4,5 jours contre l’avis des 3 conseils d’écoles publiques

Si l’on prend le cas de la commune de Langueux, les parents des écoles publiques se sont exprimés majoritairement en faveur du retour à 4 jours. Les 3 conseils d’école du public, en respect de la volonté des parents et du souhait majoritaire des enseignants ont voté pour ce retour. La mairie décide pour l’instant de maintenir la semaine de 4,5 jours, donnant raison à la direction de l’école privée contre les votes des conseils d’écoles publiques ! Elle le fait de façon idéologique au nom de « l’intérêt de l’enfant » mais maintient un fonctionnement qui fait que nombre d’élèves dont même des enfants de maternelle commencent la classe à 8h30 et enchaînent directement avec les activités périscolaires avant d’aller manger à 13h. Et on ose nous parler du rythme biologique des enfants !

La semaine de 4 jours, censée être l’exception, est largement majoritaire. La semaine de 4 jours doit donc maintenant devenir la norme !

Les nombreux retours traduisent bien le rejet de la réforme dite des rythmes scolaires qui n’a jamais eu comme objectif un aménagement des rythmes scolaires favorable aux élèves et aux personnels. La multiplicité des organisations possibles démontre parfaitement que le but est la territorialisation de l’école avec comme corollaire la destruction des statuts particuliers des personnels.

Le SNUDI-FO revendique :
- Le retour à un rythme national unique, pour la semaine de 4 jours sur 36 semaines pour tous sur tout le territoire national !
- l’abrogation des décrets Peillon, Hamon et Blanquer qui territorialisent l’École de la République et disloque le statut des PE fonctionnaires d’État !

(1) Broons, Guingamp, Langueux, Louannec, Plélo, Pleumeur-Bodou, Trébeurden, Trégastel, Trélévern, Trévou-Tréguignec

(2) Camlez, Coatreven, Goméné, Kermaria-Sulard, Laurenan, Penvenan, Plouasne

cale




Adhérez à un syndicat qui a démontré son efficacité et son indépendance : adhérez au SNUDI-FO !
PDF - 257 ko
Bulletin d’adhésion 2020-2021

Dernier journal aux écoles
PDF - 4.9 Mo
Liaisons syndicales n°188

Réunions d’information syndicale
PDF - 156.5 ko
RIS nov-déc 2020

SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo